transparentrgpd accord

Halimione portulacoides (L.) Aellen

Atriplex maritima, angustissimo folio Mor. Hist. Oxon. Part. 2. 608 / Atriplex maritima humifusa, Halimi folio angustissimo

Observé par Tournefort à Paros, Naxos.

Halimione portulacoides (L.) Aellen, Naxos, octobre 2020.

Halimione portulacoides (L.) Aellen, Naxos, octobre 2020.

Halimione portulacoides (L.) Aellen, Naxos, octobre 2020.

"Atriplex maritima humifusa, Halimi folio angustissimo

 

La racine est blanche, longue de 7 ou 8 pouces, piquant en fond, dure, ligneuse, un peu salée, accompagnée de quelques fibres chevelues, épaisse au collet de 4 ou 5 lignes, d’où naissent des tiges couchées sur terre longues de 3 ou 4 pieds, divisées en plusieurs branches dès leur naissance, fort étendues sur les côtés, dures, cassantes, ligneuses, vert pâle, gercées, un peu tortues, épaisses de 2 ou 3 lignes, accompagnées à la naissance des branches d’une feuille alterne, longue d’un pouce ou de 15 lignes, large seulement de 2 lignes et demie ou 3 tout au plus, pointue, commençant par une petite queue étroite, de la couleur et tissure de l’Halimus latifolius B. p., ondée quelquefois fort légèrement sur les bords et quelquefois dentée considérablement, relevée d’une petite côte en-dessous, d’un goût d’herbe salé. Elles conservent ordinairement leur longueur jusqu’à l’extrémité, quelquefois aussi elles sont plus étroites et plus menues. Toutes ces extrémités se terminent par des épis longs de 3 ou 4 pouces, chargés de fleurs par pelotons assez clairsemés. Chaque peloton a 3 ou 4 fleurs qui s’épanouissent successivement, et chaque fleur est à 5 étamines longues d’une ligne, blanches, chargées d’un petit sommet fort pâle (chacune) tirant sur le jaunâtre. Le calice est un petit bassin découpé en 5 pointes. Cette plante croît dans les champs. "