transparentrgpd accord

Lycium sp.

Jasminum frutescens aculeatum, Oleae folio

Observé par Tournefort à Naxos, à Santorin.

Jasminum frutescens aculeatum, Oleae folio pourrait désigner aussi bien Lycium europaeum que L. schweinfurthii, tous deux présents dans l'île.

Lycium europaeum L., Naxos, octobre 2020.

" Jasminum frutescens, aculeatum, Oleae folio sive Rhamnus Cortica alba Monspeliensis J. B.

Cet arbre vient de la hauteur d’un homme, branchu dès le bas, fort touffu et tout garni de piquants très durs, fermes, épais d’une ligne, longs d’un pouce ; toutes les branches sont terminées par une semblable pointe. Le tronc est gros comme la bras vers le bas. Les branches sont comme le petit doigt. Le bois en est blanc, l’écorce grise et gercée. Les feuilles naissent par petits bouquets, longues de 8 ou 9 lignes sur deux lignes de large, obtuses, vert pâle, lisses, d’un goût d’herbe tant soit peu salée. Du milieu des bouquets naît une fleur longue de 8 ou 9 lignes. C’est un tuyau verdâtre qui s’évase en devant jusqu’à environ 3 ou 4 lignes, et se découpe en 5 parties qui se renversent un peu sur les côtés, obtuses, blanches rayées de violet vers leur base, c’est à dire à l’ouverture du tuyau, où sont placées 5 étamines avec leurs sommets roussâtres. Le calice est un godet d’une ligne de long, large de demi-ligne, légèrement crénelé en 5 parties. De son fond sort un pistil oblong, terminé par un filet pâle, aussi long que la fleur. Le pistil devient un fruit qui est une baie pleine de suc qui renferme ordinairement 2 pépins plats semblables à ceux du Jasmin. Nous n’avons vu ce fruit que de la grosseur d’un pois, mais cela suffit pour réduire cette plante à son genre. L’odeur de la fleur approche celle de la Jonquille. Parmi les piquants, il y en a de 2 ou 3 pouces de long, et ceux-là sont chargés de fleurs. "