transparentrgpd accord

Cirsium creticum (Lam) D'Urv.

Famille :
Asteraceae
Genre :
Cirsium
Cirsium Creticum, altissimum, Cardui lanceolati folio Coroll. I. R. Herb. 32

Observé par Tournefort entre La Canée et Réthymnon et entre Asomaton et Agia Triada (Crète), à Serifos, à Naxos.

Cirsium Creticum folii Cardui lanceolati. Collection du MNHN-Paris

Cirsium creticum (Lam) D'Urv., Naxos, octobre 2020.

Cirsium creticum (Lam) D'Urv., Naxos, octobre 2020.

"Cirsium Creticum, altissimum, Cardui Lanceolati folio

Cette plante a les racines noirâtres ou roussâtres, qui tracent, accompagnées de grosses fibres, parmi lesquelles il s’en trouve quelquefois qui sont épaisses de 4 ou 5 lignes et chevelues. Elles poussent plusieurs tiges de la hauteur d’un homme, épaisses de 4 ou 5 lignes, grosses comme le pouce vers le bas, accompagnées de feuilles longues d’un empan sur 3 pouces de large, vert brun, découpées comme celles du Carduus lanceolatus B. p., terminées dans toutes les divisions par un piquant jaunâtre, long de demi-pouce. Les feuilles diminuent insensiblement, mais elles gardent toujours leurs mêmes figures, relevées d’une grosse côte blanchâtre en-dessous, embrassant la tige par 2 ailes très piquantes, qui la prolongent d’une feuille à l’autre le long de la tige, en manière de [ruché] plissé et tout garni d’aiguillons. Ces feuilles sont blanchâtres, cotonneuses par-dessous. Celles qui accompagnent la tige finissent par une pointe longue de 2 pouces et demi sur 3 lignes de large, incisée en dent de scie et garnie de piquants fort courts, mais larges. La tige est solide, ferme, blanchâtre en-dedans. Des aisselles des dernières feuilles naissent des pédicules longs d’environ un pouce, qui soutiennent 3 ou 4 fleurs, lesquelles s’épanouissent successivement. Chaque fleur est longue de 9 ou 10 lignes, composée de plusieurs fleurons gris-de-lin, qui ne débordent que d’environ 4 lignes, découpés en 5 parties du milieu desquelles s’élève une gaine tirant tant soit peu sur le violet, qui donne passage à un filet gris-de-lin, long d’environ 2 lignes au-delà de la gaine. Le calice est une espèce de poire longue de 8 lignes, renflé vers le bas jusqu’à 4 ou 5 lignes d’épaisseur, composé de plusieurs écailles vert pâle dont la pointe est purpurine. Chaque fleur porte sur un embryon de graine long de demi-ligne, blanchâtre, surmonté d’une aigrette dont les brins ont 5 lignes de long et sont barbues comme une plume. Cette aigrette n’augmente point, mais l’embryon devient une graine grisâtre, longue d’une ligne sur demi-ligne de large. Le calice devient roussâtre quand la graine est mûre. Cette plante vient dans les marais. On l’y trouve aussi à fleur blanche."