transparentrgpd accord

Bolanthus graecus (Schreb.) Barkoudah

Genre :
Bolanthus
Lychnis Graeca, pumila, umbellifera, Polygoni folio, flore albo cum circulo atro-purpureo Coroll. I. R. Herb. 24

Observé par Tournefort à Naxos.

Lychnis umbellifera, Polygoni folio, flore albo cum circulo atro-purpureo. Botanic Garden and Botanical Museum Berlin-Dahlem, Freie Universität Berlin

Lychnis umbellifera, Polygoni folio, flore albo cum circulo atro-purpureo. Aubriet (Claude). Ms 78. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Bolanthus graecus (Schreb.) Barkoudah, Naxos, octobre 2020. Photo Jean-Pierre Brizard. Flore albo, cum circulo atro-purpureo.

Bolanthus graecus (Schreb.) Barkoudah, Naxos, octobre 2020. Photo Jean-Pierre Brizard. Umbellifera.

Bolanthus graecus (Schreb.) Barkoudah, Naxos, octobre 2020. Photo Jean-Pierre Brizard. Pumila, Polygoni folio.

" Lychnis pumila umbellifera, Polygoni folio, flore albo cum circulo atro-purpureo

Cette plante a les racines blanc sale, longues de 7 ou 8 pouces, épaisses de 2 lignes, divisées en quelques fibres. Elle pousse plusieurs tiges longues de 4 ou 5 pouces, épaisses de demi-ligne, moitié couchées sur terre et moitié relevées, largement velues, gris cendré, garnies à chaque nœud de 2 feuilles opposées vis-à-vis, longues de demi-pouce, pointues par les 2 bouts, larges d’une ligne et demie, amères, semblables à celles du Polygonum, mais grisâtres et légèrement velues. De leurs aisselles naissent souvent de petits bouquets de feuilles, plus petites. La sommité de chaque tige soutient un bouquet de fleurs comme en ombelle, du diamètre d’un pouce ou de 15 lignes. Ils ont aussi quelquefois de petits bouquets de fleurs aux aisselles des feuilles supérieures. Chaque fleur est du diamètre d’environ 3 lignes, composée de 5 feuilles longues de demi-pouce, mais qui ne débordent que d’environ 2 lignes, larges d’une ligne et demie ou deux, arrondies à leur pointe, blanches, marquées vers le bas d’un segment de cercle purpurin obscur, et toutes ces portions ensemble forment un cercle parfait au milieu de la fleur. La queue des feuilles qui est engagée dans le calice est verdâtre et pointue. Chaque fleur est sans couronne et sans odeur. Le calice est un tuyau long de 4 lignes sur une ligne de large, vert rayé de blanc, légèrement velu, découpé en 5 pointes assez longues. Les étamines sont blanches avec des sommets rougeâtres. Le pistil est blanchâtre, long d’une ligne et demie, cylindrique, surmonté d’un filet ou deux, il devient une capsule cylindrique aussi, membraneuse, roussâtre, qui s’ouvre en 5 pointes par le bout et qui renferme plusieurs graines brunes, de demi-ligne de long, semblables à de petits reins. La racine est insipide. "