transparentrgpd accord

Silene cretica L.

Genre :
Silene
Lychnis Cretica, angustifolia, floribus pediculis longissimis insidentibus, capsula pyramidata Coroll I R Herb 24

Observé par Tournefort à Mournies, Saint-Georges (Crète).

Lychnis Cretica, angustifolia, floribus longissimis pediculis insidentibus, Coroll I R Herb 24, Anonyme.Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Silene cretica L., Agios modestos, Crète, avril 2018.

" La racine de cette plante est fibreuse, longue d’environ 3 pouces, blanche, chevelue, sa tige est longue de 2 pieds, droite, lisse, ferme, épaisse d’environ une ligne et demie, fortifiés de nœuds assez relevés, mais écartés les uns des autres de 4 pouces et davantage. Les premières feuilles de cette plante sont semblables à celles la Marguerite, longues de 2 pouces sur un pouce de large, les autres, qui naissent 2 à 2 à chaque nœud, ont 2 pouces et demi de long sur 4 ou 5 lignes de large, vert brun, veinées, lisses, pointues, attachées aux nœuds par leur base, insipides. Elles diminuent à mesure que la tige s’élève et deviennent très pointues. De leurs aisselles naissent des branches opposées 2 à 2, gluantes ainsi que la tige. Leurs feuilles sont beaucoup plus petites. Enfin, ces branches se divisent en pédicules grêles, longs de 2,3 et même 4 pouces qui soutiennent chacun une fleur large de 7 ou 6 lignes, composées de 5 feuilles purpurines dont la moitié qui est engagée dans le calice est blanche et la partie qui sort est purpurine, échancrée, large de 2 lignes sur 3 de long, avec 2 petites pointes blanchâtres qui sont la couronne de la fleur. Le calice est vert pâle, cannelé, épais d’une ligne et demie dans son ventre, rétréci par les 2 bouts, long de 7 ou 8 lignes, découpé en 5 pointes, du fond duquel sort un pistil cylindrique vert gai long de 2 lignes et demie, chargé d’une aigrette blanc sale, entouré de quelques étamines blanches, déliées, dont les sommets sont bruns. "