transparentrgpd accord

Tordylium apulum L.

Seseli Creticum minus C. B. Pin. 161 / Tordylium Creticum semine minimo

Observé par Tournefort à Akrotiri, Stylos (Crète).

Tordylium Creticum semine minimo. Aubriet (Claude). Ms 78. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Tordylium apulum L., Lakki, Crète, avril 2018.

Tordylium apulum L., Crète, avril 2015. Photo Jean-Pierre Brizard.

" Tordylium Creticum semine minimo

Sa racine n’a qu’une ou 2 lignes d’épaisseur, blanche, peu chevelue, longue de 2 pouces, et produit une tige branchue dès sa naissance, longue d’une ligne ou 2, velue, dont les premières feuilles sont rangées sur une côte et disposées comme par paires, longues de 4 ou 5 lignes sur presque autant de large, crénelées, mais celle qui termine la côte a plus d’un pouce de long et ressemble assez à une des feuille de Geranium althaeae folio [=Erodium malacoides Willd]. Toutes les feuilles sont vert grisâtre, velues, celles qui naissent à la division des branches sont quelquefois ailées, mais souvent aussi quand la plante croît dans des lieux secs il n’y a qu’une feuille longue d’un pouce ou 15 lignes sur 7 ou 8 lignes de large, quelquefois émoussée et quelquefois très pointue, car ces feuilles varient considérablement. Les sommités soutiennent des ombelles d’un pouce ou 15 lignes de diamètre, dont les rayons sont chargés de fleurs de différentes grandeurs. Celles qui occupent la circonférence sont à 5 feuilles fort inégales. Il y en a 3 qui n’ont que demi ligne de long sur 2 et demie de large, arrondies. Les 2 autres sont longues de 4 lignes, aussi larges que les premières, arrondies aussi à la pointe, mais aiguës et échancrées en oreillettes à leur base. Les fleurs qui sont dans le milieu de l’ombelle sont aussi à feuilles inégales, mais les 2 plus grandes n’ont qu’environ une ligne de long. Cette ombelle d’ailleurs est semblable à celle du Daucus commun. Ses rayons sont hérissés de poils en dessous. Son centre est environné de feuilles découpées fort menu, et lorsque la fleur est passée, l’ombelle prend la forme d’un nid d’oiseau. La graine distingue cette plante des autres espèces du même genre. Cette graine est presque ronde, plate, double comme dans toutes les plantes à Parasol, tant soit peu terminée en pointe, longue et large d’environ une ligne, roussâtre, relevée d’un petit bord gainé. "