transparentrgpd accord

Onopordum tauricum Willd.

Carduus Creticus, Acanthi folio viridi & glutinoso, flore purpurascente Coroll I Herb 31

Observé par Tournefort à Héraklion, à Arcadi, entre Asomaton et Agia Triada, dans le massif du Kedros (Crète).

" On en trouve tout le long du chemin de Candie à la Canée, et nous l’avons observé aussi à fleurs blanches. " (ms 998 f. 131)

Carduus Creticus Acanthi folio viridi et glutinoso. Collection du MNHN-Paris

" Les premières feuilles sont longues d’un pied et demi sur environ demi pied de large, ondées sur les bords, découpées comme celles de l’Acanthium, vert mat et gai, gluantes quand on les touche, sans blancheur ni duvet quoique parsemées de petits poils courts, relevées en dessous d’une grosse [côte] anguleuse, dont les subdivisions font un réseau considérable répandu par toute la feuille, et terminé par des piquants jaunâtres fort aigus, rangés sur les bords. La tige s’élève jusqu’à 2 ou 3 pieds, épaisse comme le pouce, creuse, branchue presque dès sa naissance, accompagnée de feuilles alternes, semblables aux premières, c’est à dire de même figure, de même couleur, gluantes, amères, mais plus courtes, dont la base descend d’une feuille à l’autre en manière d’ailes fraisées, larges d’un pouce, ondées et garnies de piquants. Des aisselles de ces feuilles naissent d’autres branches, si bien que la plante est toute arrondie en buisson. Les dernières feuilles n’ont que 2 ou 3 pouces de long et les branches se terminent chacune par une fleur purpurine du diamètre de 4 pouces en comptant leur calice éparpillé. Ce calice est à plusieurs écailles longues d’un pouce et demi ou deux, fermes, dures, piquantes. La fleur est à plusieurs fleurons longs d’un pouce et demi, évasés vers leur moitié jusqu’à environ une ligne de largeur divisés en 5 parties purpurines fort étroites, tout le reste du fleuron étant un tuyau blanc fort mince. Du milieu de ces divisions s’élève une petite gaine de même couleur, surmontée par un filet beaucoup plus long et purpurin aussi. Chaque fleuron porte sur un embryon blanc long de 2 lignes, épais d’une ligne, garni d’une aigrette de 4 lignes de long, roussâtre, mais purpurine à la base. "