transparentrgpd accord

Hypericum trichocaulon Boiss. & Heldr.

Hypericum Creticum, supinum, folio subrotundo, flore magno Coroll. I. R. Herb. 18

Observé par Tournefort sur le Psiloritis et dans les Lefka Ori (Crète).

Hypericum trichocaulon Boiss. & Heldr., Amoustera, Crète, octobre 2018.

Hypericum trichocaulon Boiss. & Heldr., Amoustera, Crète, octobre 2018. Photo Jean-Pierre Brizard.

" Hypericum Creticum, supinum, folio subrotundo, magno flore

La racine de cette plante est fibreuse, roussâtre, épaisse d’une ligne et produit plusieurs tiges épaisses d’un tiers de ligne, rondes, vert pâle, rougeâtres vers leur naissance, courbées, hautes seulement de 2 ou 3 pouces, garnies de 2 feuilles à chaque nœud, longues d’environ 5 lignes sur 3 de large, mais les supérieures sont plus grandes et ont quelquefois jusqu’à 5 lignes de large. Les unes et les autres sont vert de mer, lisses, veinées avec de petites vessies [] transparentes, comme celles du Millepertuis ordinaire. La sommité soutient un bouquet de fleurs qui s’épanouissent les unes après les autres, d’un diamètre de 8 ou 9 lignes, composées de 5 feuilles jaunes rayées de purpurin par-dessous, longues d’environ 5 lignes sur 3 de large, crénelées légèrement à leur pointe qui est obtuse et parsemée par-dessous de quelques petits points noirs. Du milieu de ces feuilles s’élève une touffe d’étamines, jaunes, chargées de sommets plus pâles, et cette touffe entoure le pistil qui est un bouton long d’une ligne et demie, jaunâtre, conique, surmonté par 3 cornes jaunes aussi. Le calice est à 5 feuilles longues de 2 ligne et demie sur une de large, piquées de points noirs. La plante écrasée sent comme le Millepertuis ordinaire, mais elle ne rend point de suc rougeâtre. "