transparentrgpd accord

31 juillet 1701, Arménie, de Hradzan à Eghvard.

Paysage en aval de Bjni, juillet 2019.

Eglise du monastère de Bjni, juillet 2019. Le couvent de Bisni est le mieux bâti que nous ayons vu dans tous ces quartiers...

Aussi commençâmes-nous à sentir la fumée des bouses de vaches en approchant de Bisni, et cette odeur nous incommoda fort dans un couvent où nous dînâmes. Bouses mises à sécher pour servir de combustible, environs de Sevan, juillet 2019.

" Nous partîmes le 31 juillet à cinq heures du matin, pour des traverser des montagnes assez agréables, quoique sans arbres : aussi commençâmes-nous à sentir la fumée des bouses de vaches en approchant de Bisni [Bjni], et cette odeur nous incommoda fort dans un couvent de moines arméniens où nous dînâmes. Leur cour est toute pleine de cette belle espèce de Cresson que Zanoni a pris, sans raison, pour la première espèce de Thlaspi de Dioscoride (…). Le couvent de Bisni est le mieux bâti que nous ayons vu dans tous ces quartiers, il est solide, et de bonnes pierres de taille. Les ruines qui sont aux environs marquent qu’il y avait autrefois une ville considérable, et quoique le village soit petit, nous l’aurions pris pour Artaxate, n’était qu’il est sur le fleuve Zengui. 

 

Pour le monastère, on le croit de sept ou huit cents ans de fondation. Nous en partîmes à midi, et passâmes par une autre montagne pour nous retirer encore dans un monastère d’Arméniens à Yagovat, village plus petit que Bisni, à l’entrée de la grande plaine des Trois Eglises, où nous prétendions trouver le paradis terrestre [Eghvard, à 15 km au nord d’Erevan]. " TOURNEFORT 1717.