transparentrgpd accord

Symphytum creticum (Willd.) Runemark

Famille :
Boraginaceae
Genre :
Symphytum
Borrago Cretica, flore reflexo, elegantissimo, suaverubente Coroll I R Herb 6 / Borrago Cretica procumbens flore reflexo elegantissimo

Observé par Tournefort dans la presqu'île d'Akrotiri (Crète).

Borrago Cretica, flore reflexo elegantissimo, détail. Ms 185. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Borrago Cretica, flore reflexo elegantissimo, détail. Ms 185. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Symphytum creticum (Willd.) Runemark, gorges de Périvolakia, Crète, avril 2015. Photo Jean-Pierre Brizard.

Symphytum creticum (Willd.) Runemark, monastère de Katolico, Crète, avril 2018.

" La racine de cette plante est blanche en dedans, couverte d’une écorce noire, accompagnée de quelques fibres de même couleur et longues de 7 ou 8 pouces. Elle produit quelques tiges longues d’un pied, quelquefois de 2, faibles et qui ont de la peine à se soutenir, vert pâle, succulentes, épaisses d’une ligne ou deux, parsemées de quelques poils, branchues le plus souvent dès leur naissance. Les premières feuilles sont assez semblables à celles de la Buglosse ordinaire, longues d’environ 3 ou 4 pouces sur un pouce et demi de large, mais celles qui naissent alternativement le long des tiges sont plus petites et diminuent jusqu’au bout. Les unes et les autres sont vert pâle, parsemées de poils comme celles de la Bourrache ordinaire. Le haut des branches se divise en plusieurs brins qui soutiennent des fleurs de 7 à 8 lignes de diamètre, dont le derrière est une espèce de bouteille longue d’une ligne au travers de laquelle passe le pistil. Le devant est une espèce de roue divisée en 5 parties, longues de 4 ou 5 lignes sur demi ligne de large et pliée en gouttière, mais renversée sur le derrière. Cette fleur est blanche, si ce n’est dans les endroits où les parties se courbent en arrière, qui sont purpurines tant en dessus qu’en dessous. De la base de chacune de ces parties sort une étamine longue de 5 lignes, blanche, chargée d’un petit sommet blanc. Toutes ces étamines forment une espèce de colonne qui occupe le milieu de la fleur, et d’ailleurs elles sont accompagnées à la naissance d’une autre petite feuille fort étroite qui sort de la base de la gouttière ainsi qu’on le remarque dans la fleur de la Bourrache ordinaire. Le pistil est quadrangulaire et se termine par un filet blanc long de 8 ou 9 lignes. Le calice est fort velu, long de 2 lignes et demie, divisé en 5 pointes. Toute la plante a le goût de la Bourrache ordinaire. "