transparentrgpd accord

Verbascum spinosum L.

Verbascum Creticum, spinosum, frutescens Coroll I Herb 8 / Leucoium Creticum, spinosum, incanum, luteum C. B. Pin 201

Observé par Tournefort à Therissos, dans les Lefka Ori (Crète).

Verbascum spinosum Creticum frutescens. Collection du MNHN-Paris

Verbascum spinosum Creticum foliis incisis. Ms 185. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Verbascum spinosum L., Chóra Sfakíon, Crète, avril 2018.

Verbascum spinosum L., Chóra Sfakíon, Crète, avril 2018. Photo Jean-Pierre Brizard.

Verbascum spinosum L., Drakona, Crète, avril 2018.

" Cette plante fait un buisson haut d’environ un pied, à plusieurs tiges ligneuses qui ont 3 ou 4 lignes d’épaisseur, grisâtres, gercées, et qui se divisent et subdivisent en plusieurs branches, qui poussent vers leur sommité et sur les côtés des jets hauts de 3 ou 4 pouces, épais d’une ligne, verdâtres, couverts d’un duvet blanc, accompagnés de feuilles posées alternativement et clairsemées, [ ] longues de 8 ou 9 lignes sur une ligne et demie ou 2 de large, vert cendré [ ] à 4 ou plusieurs dents longues d’une ligne sur 2 lignes de large. Elles sont oblongues, pointues au bout, rétrécies en bas en manière de pédicule long de près de 4 lignes, assez semblables à celles du Leucoium maritimum thlaspifolium B. p., mais pliées ordinairement en gouttière, un peu amères quand on les mâche, ondées sur les bords. De leurs aisselles sortent 3 ou 4 feuilles beaucoup plus menues, ramassées en bouquet. Toutes les branches se terminent par des piquants minces, longs d’un pouce ou d’un pouce et demi,  accompagnés quelquefois de quelques autres plus petits. Le fleurs naissent vers l’extrémité de ces piquants sur des pédicules longs de 3 ou 4 lignes, qui après que la fleur est passée se durcissent et deviennent souvent d’autres piquants. Chaque fleur est une rosette large de 6 ou 7 lignes, divisée en 5 quartiers arrondis, dont il y en a 3 tant soit peu plus grands que les 2 autres, jaune pâle. Elle est percée au milieu et s’emboîte avec un pistil long de demi-ligne, qui devient ensuite un fruit ovale, pointu, épais d’une ligne sur une ligne et demie de long, surmonté d’un filet long de 2 lignes terminé par un petit sommet. Du milieu de la fleur s’élèvent 3 étamines jaunes orangé, couvertes de petits poils blanchâtres et surmontées de sommets très minces de même couleur. Le calice est long d’une ligne et demie, d’une seule pièce, partagé en 5 quartiers, un peu velu, vert pâle. Les premières feuilles des jeunes plantes sont assez semblables à celles du Botrys, mais plus blanches. Il y en a ensuite de beaucoup plus étroites, ondées et dentées sur les bords. "