transparentrgpd accord

Staehelina petiolata (L.) Hilliard & B.L.Burtt

Cyanus arborescens, altera, Styracis folio P. Alp. / Jacea arborescente Styracis folio / Cyanus Styracis folio / Staehelina arborea Schreb.

Observée par Tournefort entre Damasta et Héraklion, entre Ierápetra et Kalamafta, à Arcadi, sur le Psiloritis, entre Asomaton et Agia Triada, entre Asomaton et Vrisses, à Therissos, sur la péninsule de Gramvoussa (Crète).

Holotype of Staehelina arborea Schreb. Botanische Staatssammlung München

Staehelina petiolata (L.) Hilliard & B.L.Burtt, Kaneros, Crète, octobre 2018. Photo Frédéric Tintilier.

Staehelina petiolata (L.) Hilliard & B.L.Burtt, Akrotiri, Crète, avril 2018.

" Cette plante ne vient que dans les rochers d’où elle sort au travers des fentes par une tige épaisse quelquefois comme le pouce, dure, ligneuse, blanchâtre en dedans, brune gercée en dehors, cassante, haute d’un pied et demi, branchue et touffue dès la naissance. Les branches s’étendent sur les côtés, épaisses de 3 ou 4 lignes, blanchâtres, et se subdivisent en plusieurs jets tout à fait blancs épais d’une ligne et demie, garnis de feuilles touffues tout à fait semblables à celles du Cognassier, presque ovales, longues d’un pouce ou deux sur un peu moins de large, vert luisant et clair, agréable par-dessus, blanches, satinées et argentées par dessous. Les jets qui soutiennent les fleurs sont tout argentés aussi, garnis de quelques feuilles alternes qui n’ont que 4 ou 5 lignes de large sur demi pouce de long. Les fleurs viennent par bouquets 7 ou 8 ensemble. Chaque fleur est à 7 ou 8 fleurons gris-de-lin tous égaux, longs de demi pouce, dont le derrière est un tuyau blanchâtre et fort étroit, la partie qui déborde n’ayant que 7 lignes de long, peu évasée, divisée en 5 quartiers d’une ligne de large, du fond desquels s’élève une gaine rayée de gris-de-lin, traversée par un filet plus clair. Le calice a demi pouce de long sur 2 lignes et demie de large, formé par des écailles, vert pâle, à pointe émoussée et plus obscure, mais cotonneuse sur les bords. Chaque fleuron porte un embryon de graine long de 2 lignes, dont l’aigrette a plus de demi pouce de long et déborde au-delà du calice, ce qui fait paraître la fleur lanugineuse. "