transparentrgpd accord

Plocama calabrica (L.f.) M.Backlund & Thulin

Rubeola Cretica, foetidissima, frutescens, Myrtifolia, flore magno, suaverubente Coroll I Herb 5

Observée par Tournefort à Mournies, Arcadi, Therissos, dans les Lefka Ori, sur la péninsule de Gramvoussa (Crète).

Rubeola Cretica, foetidissima, frutescens, Myrtifolia, flore magno, suaverubente. Collection du MNHN-Paris

Rubeola Cretica, Myrtifolia, fruticosa. Ms 185. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Rubeola Cretica, Myrtifolia, fruticosa. Détail. Ms 185. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

" Cette plante est collée sur les rochers par de grosses tiges dures, ligneuses, entrelacées ensemble. Il y en a quelquefois d’aussi épaisses que le pouce ou le petit doigt, jaune orangé en dedans, brunes, gercées en dehors, tortues, longues d’un pied et davantage et [elles] poussent une infinité de branches longues seulement d’un ou deux pouces, cassantes, rouge orangé aussi, mais grisâtres en dehors. Ces branches produisent quelques jets nouveaux, verdâtres, longs de 3 ou 4 pouces, épais d’un quart de ligne, garnis par intervalles de feuilles longues de 3 ou 4 lignes sur 2 de large, vert luisant, de la figure de celles du Myrte de Tarente, amères, rangées 2 à 2 ordinairement, rarement 3 à 3. De leurs aisselles naissent de petits bourgeons, avec 3 ou 4 autres petites feuilles luisantes aussi, et leur sommet soutient quelques fleurs couleur de chair, 4 ou 5 en un bouquet. Chaque fleur est un tuyau long de demi pouce, couleur de chair, fort mince en derrière, évasé en devant et divisé en 4 parties longues d’une ligne et demie, recourbées en bas fort proprement. De l’échancrure de ces parties se détache une étamine recourbée aussi, menue, avec un sommet couleur de chair. Le calice est un bouton long d’une ligne d’où sort un pistil fourchu aussi long que la fleur. Toute la plante est très puante. "