transparentrgpd accord

Cyperus rotundus L.

Cyperus minimus, panicula maxima, radice odora, repente Coroll. I. R. Herb. 39 / Cyperus minor odoratus, panicula magna / Cyperus minus panicula longiore

Observé par Tournefort à Paros.

Cyperus minimus, panicula maxima, radice odora repente. Collection du MNHN-Paris

Cyperus rotundus L., Paros, octobre 2022.

Cyperus rotundus L., Paros, octobre 2022.

Cyperus rotundus L., Paros, octobre 2022. Sa racine est épaisse de demi-ligne, roussâtre, accompagné de quelque chevelu, de l’odeur du vrai souchet, élevée quelquefois en petits tubercules...

Cyperus minor odoratus, panicula magna

Ce souchet trace dans les terres grasses. Sa racine est épaisse de demi-ligne, roussâtre, accompagné de quelque chevelu, de l’odeur du vrai souchet, élevée quelquefois en petits tubercules, surtout vers le collet, d’où elle pousse plusieurs feuilles longues de 5 ou 6 pouces, pliées en gouttière, larges d’environ une ligne, vert pâle tirant sur le vert de mer, pointues et sans saveur manifeste. Du milieu de ces feuilles s’élève une tige haute le plus souvent de 7 ou 8 pouces, épaisse d’une ligne, triangulaire, nue, si ce n’est vers le haut où l’on trouve le plus souvent 3 feuilles, dont la plus longue a près de 2 pouces ou 2 pouces et demi de long sur une ligne et demie de large. Ces feuilles sont à la naissance de la panicule, qui est formée par 2 ou 3 brins ou pédicules très minces, inégaux, disposés comme en ombelle, mais chargés alternativement d’épis fort propres, longs de 15 ou 18 lignes, plats, larges d’une ligne, composés de plusieurs écailles rouge brun, pointues, dont les bords sont jaunâtres. Parmi ces écailles naissent des étamines très menues, chargées chacune d’un sommet jaune pâle très délié. On trouve parmi ces mêmes écailles un pistil fort menu, qui paraît à 3 coins, surmonté par deux petites plumes.