transparentrgpd accord

Echinops spinosissimus Turra

Famille :
Asteraceae
Genre :
Echinops
Echinopus Creticus, capite magno, aculeato Coroll. I. R. Herb. 34 / Carduus sphaerocephalus, capitulo longis spinis armato C. B. Pin 382

Observé par Tournefort à Stylos, entre Asomaton et Agia Triada, à Gortyne (Crète) et Naxos.

"Elle est commune par tout l’île" (de Crète).

Echinopus Creticus, capite magno, aculeato. Collection du MNHN-Paris

Echinopus capite magno aculeato. Aubriet (Claude). Ms 78. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Echinops spinosissimus Turra, Naxos, octobre 2020.

Echinops spinosissimus Turra, Naxos, octobre 2020.

" Echinopus Creticus, capite magno aculeato / Carduus sphaerocephalus, capitulo longis spinis armato B. p.

La racine est grosse comme le pouce, longue d’un pied, divisée en grosses fibres, blanchâtre en dedans, couverte d’une écorce noirâtre, sans aucune saveur manifeste. La tige s’élève jusqu’à 2 pieds et demi, épaisse de 4 ou 5 lignes, cannelée, blanche, cotonneuse, dure, solide, pleine de moelle blanche. Les premières feuilles sont longues d’un pied sur 2 pouces et demi de large, découpées profondément jusqu’à la côte, et subdivisées en pointes blanchâtres sur les côtés. Ces feuilles sont grisâtres par-dessus, velues, mais cotonneuses et blanches par-dessous, relevées d’une grosse côte qui donne des nerfs à toutes les divisions. Les autres feuilles diminuent insensiblement et approchent plus par leur découpure [de] celles du Carduus lanceatus, latifolius B. p., embrassant les tiges par de grandes oreilles arrondies et découpées en pointe, vers la sommité, et des aisselles des feuilles naissent des branches garnies d’autres feuilles fort petites. Chaque branche soutient une fleur sphérique, du diamètre de près de 3 pouces, composée de plusieurs fleurons plantés sur le même centre comme autant de rayons. Chaque fleuron est long d’un pouce. C’est un tuyau blanchâtre, épais d’un tiers de ligne, qui s’évase sur le devant et se découpe en 5 parties bleuâtres, longues de 4 lignes sur demi-ligne de large, du milieu desquelles s’élève une gaine bleuâtre, cannelée, surmontée par un filet fourchu dont les divisions sont tournées en volutes vers le bas. Chaque fleuron porte sur un embryon de graine, long de près de 4 lignes, cotonneux et blanc, épais d’une ligne. Chaque fleuron sort aussi d’un calice long de 15 lignes, enveloppé à sa base par une grosse aigrette de poils blancs, long[ue] d’environ 5 lignes. La base de ce calice est pointue, elle se renfle à un demi-pouce au-delà jusqu’à l’épaisseur de 2 lignes et demie ou 3, après quoi le calice diminue en s’allongeant jusqu'à 9 ou 10 lignes, où il finit en pointe. Chaque calice est composé de plusieurs écailles terminées par des piquants bleuâtres ou blanchâtres, il y en a qui sont beaucoup plus longs que les autres. Toute la plante est sans odeur et sans goût. Elle est commune par tout l’île. "