transparentrgpd accord

Phlomis lanata Willd.

Famille :
Lamiaceae
Genre :
Phlomis
Phlomis Cretica, fruticosa, folio subrotundo, flore luteo Coroll I R Herb 10

Phlomis Cretica, fruticosa, folio subrotundo, flore luteo. Collection du MNHN-Paris

Phlomis Cretica, fruticosa, folio subrotundo, Coroll I R Herb 10 / Verbasculum salvifolium, P Alp Exot 108, Anonyme. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Phlomis lanata Willd., gorges de Tylissos, Crète, avril 2018.
Phlomis lanata Willd., gorges de Tylissos, Crète, avril 2018.
Phlomis lanata Willd., gorges de Tylissos, Crète, avril 2018.

" La racine est grosse comme le pouce, longue d’un pied et demi, dure, ligneuse, blanchâtre, couverte d’une écorce brune, gercée, accompagnée de fibres de 3 ou 4 pouces et chevelues. Elle produit plusieurs tiges touffues, courbes, branchues, qui forment un buisson épais, haut de 2 pieds, quelquefois davantage, dont les vieilles branches sont cassantes, rougeâtres, gercées, dures, carrées, épaisses de 2 lignes, cotonneuses, dont les subdivisions sont opposées 2 à 2 ainsi que les feuilles. Ces feuilles sont presque ovales à pointe émoussée, longues d’environ un pouce sur 8 ou 9 lignes de large, vert pâle, légèrement velues, douces, veinées profondément, cotonneuses et blanches par dessous avec un pédicule long de 4 ou 5 lignes. Ces feuilles diminuent dans la longueur des jets, mais celles qui accompagnent la première rangée de fleurs sont ordinairement un peu plus longues. Les branches qui soutiennent les fleurs sont rousses, carrées, couvertes d’un gros duvet. Les fleurs naissent 8 ou 10 par anneaux, jaunes, longues d’un pouce, rétrécies en tuyau sur le derrière, mais divisées en 2 lèvres sur le devant. La supérieure est creuse, courbée et comme demi circulaire, velue, longue de demi pouce sur 4 lignes de large, avec une petite denture sur le devant. La lèvre inférieure est partagée en 3 quartiers dont les latéraux sont pointus et étroits, mais le moyen qui est arrondi et échancré est large de demi-pouce sur presque autant de long. On trouve des étamines crochues et velues dans la lèvre supérieure, chargées de sommets presque purpurins. Le calice est un tuyau long de 5 lignes, blanchâtre, velu, large de deux lignes et demie, pentagone, découpé en 5 parties, du fond duquel sort un pistil long d’une ligne et demie terminé par un filet crochu et fourchu. Cette plante a quelque chose d’aromatique qui approche du Ladanum. "