transparentrgpd accord

29 et 30 juillet 1701, Arménie, de Dilidjan à Hradzan

Le fleuve Hradzan (=Zengui) entre Hradzan et Bjni, juillet 2019.

Hradzan aujourd'hui, juillet 2019. Photo Frédéric Tintilier.

Une montagne couverte de Chênes, d’Ormeaux, de Frênes, de Sorbiers et de Charmes... Forêts dans les environs de Dilidjan, juillet 2019.

" Nous continuâmes notre route encore pendant une heure au-delà du village, pour aller camper jusques au haut d’une montagne couverte de Chênes, d’Ormeaux, de Frênes, de Sorbiers et de Charmes à grandes et à petites feuilles.

 

Nous nous flattions de passer la nuit dans un gîte aussi agréable, mais nos voituriers nous en firent partir à onze du soir et nous firent traverser, pendant une nuit très sombre, des montagnes affreuses. Dans la saison des neiges, peu de gens risquent cette route. Pour moi, je m’abandonnai entièrement à la conduite de mon cheval, et je m’en trouvais beaucoup mieux que si j’avais voulu le conduire. (…) Enfin nous nous trouvâmes sur les cinq heures du matin, le 30 juillet, dans une plaine auprès de Carakefis, chétif village sur un petit ruisseau. Là, nous fûmes les maîtres à notre tour, comme la raison le demandait, et nous obligeâmes nos voituriers à s’arrêter pour avoir le plaisir de dormir : mais bon Dieu que ce plaisir fut court ! Le démon de la botanique qui nous agitait nous éveilla bientôt ; nous nous repentîmes pourtant d’être restés, car nous ne fîmes pas grand butin dans cette plaine. Le fleuve Zengui [=le Hradzan], qui vient du lac d’Erivan et qui va passer par cette ville, y serpente, mais il n’est pas considérable. " TOURNEFORT 1717.

  

Peut-être s'agit-il du village de Hradzan, à 15 km de Bjni.