transparentrgpd accord

Stachys cretica L.

Famille :
Lamiaceae
Genre :
Stachys
Pseudostachys Cretica Park, C. B. prod. / Stachys Cretica latifolia / major.

Stachys Cretica, latifolia, I R Herb 186, Aubriet (Claude). Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Stachys cretica L., Stylos, Crète, avril 2018. Photo Jean-Pierre Brizard.

Stachys cretica L., Stylos, Crète, avril 2018.

" Sa racine est ligneuse, dure, longue d’un pied, brune ou roussâtre, garnie de fibres jaunâtres, épaisses de demi-ligne, longues de 7 ou 8 pouces. Les tiges sont hautes d’environ un pied et demi ou deux, carrées, épaisses de deux ou trois lignes, couvertes d’un duvet blanc cotonneux, accompagnées à chaque nœud de deux feuilles longues de 3 pouces sur un pouce et demi de large, arrondies en oreillettes à leur base, diminuant ensuite jusqu’à leur pointe qui est émoussée ; elles sont ondées, frisées, légèrement crénelées, chagrinées, ridées, veinées, vert blanches. Celles qui naissent depuis le milieu de la tige vers le bout diminuent très considérablement, longues d’environ un pouce et demi sur 8 ou 9 lignes de large et vers le haut à peine ont-elles demi pouce de long. Enfin les dernières n’ont que 4 ou 5 lignes. Des aisselles de toutes ces feuilles naissent à deux ou trois rangs fort serrés disposés par anneaux et par étage. Chaque fleur est un tuyau long de demi pouce, blanchâtre, évasé devant en deux lèvres couleur de rose, dont la supérieure est un peu creusée en gouttière à demi pouce de long, velue sur le dos. L’inférieure qui est plus longue est découpée en 3 parties, dont les 2 latérales sont fort petites, mais la moyenne a 4 lignes de long sur 5 ou 6 lignes de large. Le calice est un tuyau long de demi pouce,tout cotonneux et blanc, divisé en 5 pointes purpurines, dures, épineuses. Dans le fond de ce calice est un pistil à 4 embryons, surmonté par un filet gris-de-lin et fourchu, accompagné de quelques étamines qui naissent des parois intérieures de la fleur. La fleur est sans odeur et les feuilles n’ont pas de saveur sensible. "