transparentrgpd accord

Thymelaea tartonraira subsp. argentea (Sm.)

Famille :
Thymelaceae
Genre :
Thymelaea
Thymelaea foliis candicantibus, sericis instar mollibus C. B. Pin 463

Observée par Tournefort à Serifos et à Naxos et à Samos, où il note que "cette plante ne diffère de celle qui vient sur les côtes de Provence (=Thymelaea tartonraira (L.) All. subsp. tartonraira) que par ses feuilles, qui sont plus étroites et plus longues."

Thymelaea foliis candicantibus, sericis instar mollibus C. B. Pin., Aubriet (Claude). Ms 78. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Thymelaea tartonraira (L.) All., Naxos, octobre 2020.

Thymelaea tartonraira (L.) All., Naxos, octobre 2020.

Thymelaea foliis candicantibus, sericis instar mollibus, détail.

Thymelaea tartonraira (L.) All., Samos, avril 2022.

Thymelaea tartonraira (L.) All., Samos, avril 2022.

A Samos, Tournefort est informé d'usages locaux de la plante : "Et comme les dames de Cora nous voyaient examiner les plantes qui naissent sur les terrasses et le long des chemins à l’entrée de leur ville, elles nous en présentèrent une, et nous firent demander si nous en connaissions les vertus. Cette plante ressemblait à celle que l’on appelle Tartonraire à Marseille. Après les avoir fait remercier de leur bouquet, je leur fis dire qu’elles se portaient trop bien pour en avoir besoin, et que même en France on ne s’en servait que pour purger les personnes les plus robustes ; elles firent quelques éclats de rire, et portèrent leurs mains à la tête, pour nous montrer leur coiffure : notre interprète nous assura qu’elles voulaient nous faire connaître qu’on usait de cette plante pour teindre leur voile en jaune. Un moment après il nous fit remarquer deux ou trois de ces dames qui balayaient leur terrasse, et qui nous montraient leurs balais pour nous faire entendre qu’on l’appelait l’Herbe aux balais. Pour teindre en jaune, on jette dans l’eau bouillante les sommités de cette herbe ; après quelques bouillons, on y ajoute un peu d’alun en poudre ; ensuite on y plonge le linge, le drap, ou les cuirs, pour les y laisser tremper toute la nuit hors du feu. Le jaune en assez beau et je crois bien que de plus habiles gens en pourraient faire une couleur plus parfaite."