transparentrgpd accord

Anthemis rigida (Sibth. & Sm.) Boiss. & Heldr. / Anacyclus creticus L.

Cotula Cretica, minima, Chamaemeli folio, capitulo inflexo Coroll. I. R. Herb. 37

Observé par Tournefort à SoudaAkrotiri (Crète) et à Naxos.

L'espèce est d'abord nommée par Tournefort, qui l'observe pour la première fois en bord de mer, Cotula maritima minima, Chamaemeli folio. Dans le Corollaire (TOURNEFORT 1703), elle devient Cotula Cretica, minima, Chamaemeli folio, capitulo inflexo. Entre ces deux appellation, Tournefort aura constaté qu'on rencontre cette plante également à l'intérieur des terres, voire en altitude, et observé sur des plantes plus avancées qu'à la dessication le capitule est réfléchi.

Anacyclus creticus L., Botanic Garden and Botanical Museum Berlin-Dahlem, Freie Universität Berlin

Cotula Cretica, minima, Chamaemeli folio, capitulo inflexo, Coroll I R Herb 37, Anonyme. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation.

Anthemis rigida (Sibth. & Sm.) Boiss. & Heldr., Phalasarna, Crète, avril 2018. Photo Jean-Pierre Brizard.

Capitules retournés, capitulis inflexis, d'Anthemis rigida, Naxos, octobre 2020.

" Cotula maritima minima, Chamaemeli folio

Sa racine est longue d’environ deux pouces, dure, ligneuse, blanchâtre tirant sur le roux, chevelue, et produit plusieurs petites tiges couchées sur terre, longues de 2 ou 3 pouces, quelquefois de demi pied, épaisses de demi ligne, blanchâtres, parsemées de quelques poils, garnies alternativement de feuilles grassettes, charnues, longues d’environ un pouce, semblables à celles du Chamaemelum marinum J. B. (=Anthemis maritima L.), d’un goût un peu salé. Les tiges sont quelquefois branchues, et soutiennent chacune une fleur à fleurons, au diamètre de 3 ou 4 lignes. Les fleurons sont des tuyaux blanchâtres, de 2 lignes de haut, évasés et dorés à leur embouchure, qui est découpée en cinq pointes. Chaque fleuron est garni d’une petite gaine, surmontée par un filet fourchu. Le calice est écailleux, vert pâle, légèrement velu. La fleur étant froissée a quelque peu l’odeur de la Tanaisie. Les fleurons sont entrecoupés de petites feuilles posées verticalement, blanchâtres, creusées en gouttière qui les séparent les uns des autres. D’ailleurs chaque fleuron est porté sur son embryon. Cette plante vient sur le bord de la mer parmi les pierres et dans des lieux maigres. "