transparentrgpd accord

Trifolium uniflorum L.

Famille :
Fabaceae
Genre :
Trifolium
Melilotus Cretica, humillima, humifusa, flore albo, magno Coroll. I. R. Herb. 28 / Spica trifolia P. Alp. Exot. 168

Observé par Tournefort à Héraklion, dans le Lassithi, à Therissos (Crète).

Trifolium Spicae trifoliae P. Alp. simile. Aubriet (Claude). Ms. 78. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Trifolium uniflorum L., Xyloskalo, Crète, avril 2018.
Trifolium uniflorum L., Xyloskalo, Crète, avril 2018.

Trifolium Spicae trifoliae P. Alp. simile, détail. Aubriet (Claude). Ms. 78. Collection du MNHN-Paris - Direction des bibliothèques et de la documentation

Trifolium uniflorum L., Crète, avril 2015. Photo Jean-Pierre Brizard.

Trifolium uniflorum L., Xyloskalo, Crète, avril 2018.

" Spica trifolia P. Alp.

Sa racine est grosse comme le petit doigt, longue de 4 ou 5 pouces, divisées en plusieurs fibres rougeâtres. Elle pousse plusieurs têtes longues de 2 pouces, roussâtres, couchées sur terre, divisées en branches longues d’un pouce, garnies de feuilles disposées à 3 comme celles des Trèfles ordinaires, longues de 4 lignes sur 3 de large, un peu plus pointues par le bas qu’à l’extrémité, lisses de chaque côté, soutenues par des pédicules de 2 pouces et demi de long, un peu velus, épais d’un tiers de ligne, et dont la base qui est membraneuse, blanche, longue de 8 ou 9 lignes sur 3 de large, embrasse les pédicules des autres feuilles et se termine par 2 oreillettes fort pointues. Des aisselles de ces membranes naissent des fleurs disposées à longue suite et comme collées sur la plante qui est tout à fait couchée sur terre. Elles sont attachées par le calice qui est un tuyau long de 3 lignes sur une de large, blanchâtre, si ce n’est vers le bout où il est verdâtre et divisé en 5 pointes. De ce calice sort une fleur légumineuse, blanche, dont l’étendard a demi pouce de long sur 2 lignes de large, terminé par une pointe obtuse, un peu verdâtre dans l’endroit où il commence à se relever. Les ailes sont beaucoup plus courtes et n’ont qu’une ligne de large, émoussées à leur pointe et taillées en oreillettes de l’autre côté. La carène est encore plus courte que les ailes et renferme le pistil enveloppé d’une membrane blanche, frangée et chargée de petits sommets jaunes. Ce pistil n’a qu’une demi ligne de long. "